Un blog Travellerspoint

La vie au pays des sandflies, des meatpies et des campervans

Ou la vie au pays des kiwis, des kiwis et des kiwis.

2 mois en Nouvelle-Zélande, fin de l’été, début de l’automne. Première remarque : Ce n’est pas la bonne saison pour dormir dans une tente.

DSC_0236.jpgDSC_0725.jpg

On voyage avec Mathilda (notre voiture de location la Nissan Tiida), pendant 2 mois. Il est nécessaire d’avoir son propre moyen de transport pour découvrir la NZ, puisque les coins les plus reculés et les plus beaux parfois, ne sont accessibles qu’après plusieurs km de route gravier, en plus ou moins bon état. On a croisé pas mal de voyageurs à vélo, bien que ce soit très vallonné, voire montagneux. Très peu de bus et de trains, mais par contre, des campings cars, des campervans et autres 4 roues-maison. Pour nous la tente est dans le coffre. On comprend vite qu’il va faire frais la nuit alors la couette est notre premier investissement en complément des duvets. Il fait frisquet la nuit en cette saison, et en plus les conditions ne sont pas toujours idéales : pluie, vent, pluie et vent. Pour cette période de l’année donc, préférez le camper van, qui permet de dormir au sec et de ne pas passer 1h tous les matins à attendre que la tente sèche, et aussi de manger au sec et au chaud…

DSC_0650.jpgDSC_0724.jpgDSC_0726.jpg

On aura donc passé 2 mois à vivre dehors, pour ainsi dire toute la journée. Bon la plupart du temps quand même, il faisait bon, et c’était fort agréable… D’autant qu’il est facile de trouver des terrains de camping, plus ou moins chers (privés avec tout le confort ou dans les parcs nationaux, en pleine nature, avec seulement des toilettes). On aura privilégié les seconds et retrouve avec bonheur les ‘’douches dans le bush’’, à la bouteille d’eau, cette fois ci. Mais comme il faisait plus froid que dans l’outback australien, on rechignait plus à se tremper…
Un peu comme en Australie, nous avons commencé par acheter une plaque gaz pour cuisiner, une casserole et une poêle, et une glacière, pour conserver tout ca. Le midi on se contente de sandwichs, et le soir on se fait un petit plat chaud.
Pour une fois, le budget a été bien calculé. On aura dépensé un peu moins de 4000 euros pour 2 mois (dont 1100 de location de voiture). Avec ca, on ne peut pas faire beaucoup d’activité. Elles sont hors de prix en NZ, il faut par exemple compter 100 dollars pour louer un kayak pour une journée, par personne. N’importe quoi. Mais comme on aime bien marcher, et bien on randonne. Et il y a de quoi faire : des dizaines de parcs nationaux aux paysages très variés, montagnes, lacs, cotes, plages, volcans. Il y en a pour tous les gouts et on en a pris plein les yeux.

DSC_0713.jpg42E3E8EE2219AC6817EF0A89DF56BB57.jpgDSC_0227.jpg42E7C73B2219AC6817EC0FB2257CC63F.jpg90_42E9598A2219AC6817F3A796FD3AAF53.jpg42EB881D2219AC681755A7EC7D13DEB6.jpg42ED16F42219AC6817E7652C1A0640ED.jpgDSC_0145.jpg90_DSC_0255.jpgDSC_0328.jpg42F5DC132219AC6817D63B7AF02D927D.jpg42F79A072219AC68173233E355539AD2.jpg

Les 2 iles sont très différentes. L’ile du Sud est beaucoup moins peuplée, et il y a plus de moutons. L’ile du Nord est plus peuplée, et plutôt vaches. Comme les mammifères ont été introduits par les colons, et qu’avant l’ile n’était peuplée que de reptiles et d’oiseaux, il y a plein d’espèces endémiques, qui tendent à disparaitre. En particulier les nombreuses espèces d’oiseaux sans ailes (dont le kiwi), proies faciles pour les rongeurs, chats, chiens et autres possums. Pour les végétaux, beaucoup d’espèces natives aussi. Ca doit être passionnant pour qui s’y connait un peu. Bon il y aussi beaucoup de pâturages et de forets de pins, destinées à devenir des planches, ce qui n’aide pas la forêt native à s’étendre, vous l’aurez compris.

4311DB7A2219AC68170C0ED73EB96E9B.jpgDSC_0789.jpgDSC_0059.jpg

Tout est fait pour les voyageurs ici, du coup c’est facile ! Les distances sont plus courtes qu’en Australie, mais on passe des glaciers aux plages ensoleillées en un clin d’œil ! Et comme le tourisme est très développé par ici, et bien les activités sont très chères, puisqu’il faut compter 100 dollars par jour pour louer un kayak, 90 pour une croisière de 2 heures, 25 pour un musée par exemple, par personne bien sur ! Du coup, un seul maitre mot : la RANDO ! On se sera durci les mollets sur les pentes de plusieurs volcans !

431896832219AC6817AA5EF18279DE2D.jpgDSC_0727.jpg432AF14F2219AC6817C59C200D8C027C.jpg432C5D312219AC68178827095B7C47F5.jpg432EE02D2219AC68175C50E5B9EEC75D.jpg4330CAD22219AC68177FE486BDEBC096.jpgDSC_0339.jpg90_DSC_0777.jpg

Du côté des villes, on aura aperçu Christchurch la détruite, Napier en art-déco, Dunedin l’écossaise, Wellington la petite capitale, Auckland la cosmopolite aux multiples quartiers, et beaucoup de villes moyennes avec un centre assez actif autour d’une rue datant de l’époque coloniale.

DSC_0022.jpgDSC_0035.jpgDSC_0348.jpgDSC_0557.jpg433F940D2219AC6817DD030B31B7A34E.jpgDSC_0929.jpg

La Nouvelle-Zélande, c’est aussi pour nous 2 expériences très intéressantes dans 2 familles ! On aura appris vraiment plein de choses ! On note tout dans un cahier, et il commence à être bien plein ! Quentin a tué sa première poule. Les Néo-Zélandais sont très au fait de l’auto suffisance, tout le monde a un réservoir pour l’eau de pluie, beaucoup cultivent leurs légumes et font attention à la provenance de leur achat. Paradoxalement, on trouve très peu de marchés, au mieux une fois par semaine dans les villes et villages. Ils fonctionnent plutôt en communauté, et s’échangent les produits entre voisins ! A méditer…

DSC_0026.jpg90_43429F642219AC681737AD5598B7FEA6.jpg270_4343D9D72219AC6817D37BA2EDAE01B7.jpg

Et puis, la Nouvelle-Zélande c’est aussi, des moules gigantesques, 14 ricochets, et un numéro de jonglage qui devrait être prêt cet été, du bon vin et des bonnes bières, un match de rugby, et des baignades matinales dans le Pacifique !

DSC_1062.jpgDSC_1074.jpgDSC_0013.jpg435CBEC72219AC68179F5DC9E7C0A28B.jpg435DE1F62219AC6817C8572EEE1B4839.jpgDSC_0606.jpgDSC_0749.jpg

Encore une belle expérience, mais on est pressé de porter à nouveau les sacs à dos et de partir à la découverte des iles du Pacifique !

Posté par Melinda O 22.04.2014 15:59 Archivé dans Nouvelle-Zélande Commentaires (3)

Auckland


Voir Y'a quoi de l'autre côté? sur la carte de Quentin..

Dernière étape de notre séjour en Nouvelle-Zélande : Auckland. Capitale nationale pendant assez longtemps, avant que Wellington ne soit choisie dans les années 60, Auckland compte environ 1,3 millions d’habitants, soit un tiers de la population nationale. La ville est située à l’entrée de la péninsule du Northland, et a deux côtes, sur l’océan Pacifique à l’Est et sur la mer de Tasman à l’Ouest. Il y a plusieurs collines dans la ville, qui sont des parcs ou broutent les moutons, et qui donnent de beaux points de vue.

DSC_0919.jpgDSC_0951.jpg

Nous ne sommes pas restés très longtemps à Auckland, et la majeure partie de notre temps a été consacrée à la préparation du voyage vers Vanuatu. Mise à jour des photos sur internet, dons et revente des glacière, casseroles, verres à vin, couette et autres camping gaz.

Le centre ville et le port sont agréables pour se promener, surtout un jour férie comme ce lundi de Pâques !

746C74502219AC681747BDDC1002C270.jpgDSC_0932.jpgDSC_0937.jpg

Un petit tour dans la galerie d’art, avec quelques peintures contemporaines d’artistes maoris qui nous ont plu.

DSC_0943.jpgDSC_0945.jpg

Pour terminer la Nouvelle-Zélande, un petit resto pour faire un petit bilan, et c’est parti pour l’aéroport, direction Port-Vila, ses kavas, et la vie sauvage loin d’internet et de l’électricité courante !

747D84992219AC6817EA728D38BC6375.jpg

Quelques photos de plus ici, avant de retrouver les températures chaudes et le ciel bleu ! (enfin, si tout se passe bien…)
Une dernière photo de lever de soleil, juste pour le plaisir :P

DSC_0966.jpg

Posté par Quentin. 22.04.2014 15:51 Archivé dans Nouvelle-Zélande Commentaires (0)

Le Northland

Bon. Après avoir passé une nuit sous la pluie, replié la tente de bon matin avec 3 kg de flotte, annulé la rando, on se dit qu’on va aller chercher le soleil vers le Nord (ce qui parait totalement improbable en France, mais ici, c’est tout à l’envers). Bref, on constate vite que les nuages sont partout. On profite néanmoins d’une accalmie pour déjeuner au soleil et faire sécher la tente. On continue vers le nord, on traverse Auckland, le ciel toujours lourd de nuages menaçants.

On passe la nuit dans un parc naturel, sur la cote. Comme nous sommes passés à l’heure d’hiver, il fait nuit très tôt, d’autant plus quand le ciel est couvert. On est épargnés par la pluie le temps du repas et même qu’on passe une nuit au sec ! Le lendemain, le temps ne s’est pas amélioré, mais on va se balader quand même, sur la plage et sur la colline. La mer est déchaînée, c’est très venteux et ca nous rappelle notre Bretagne natale !

DSC_0782.jpgDSC_0791.jpgDSC_0794.jpgDSC_0801.jpg

On pensait explorer les fonds marins autour de Goat Island, mais le temps ne le permet vraiment pas. On pique nique face au vent, en se moquant des goélands qui font du surplace (on s’amuse comme on peut).

DSC_0813.jpg

Les gens qu’on croise nous confirment que le mauvais temps est là pour un moment, jusqu'à la fin de la semaine… C’est en fait le bord d’une tempête qui sévit entre l’Australie et la NZ. Bref, ca ne remonte pas le moral, d’autant que l’après-midi est catastrophique (météorologiquement parlant). On se met en quête d’un endroit pour dormir. Tout est très cher et le camping du DOC est en bord de mer, en plein vent, et en pleine pluie. On roule jusqu'à Whangarei, et on finit par craquer pour un camping qui propose des petites cabines pas trop chères. On va rester au secs pour deux nuits, histoire de se reposer et de repartir du bon pied.

On en a profité pour visiter la ville à pied et préparer notre prochaine arrivée à Vanuatu, Skyper, laver des vêtements… Bref, être au chaud quoi ! Et on a sacrement bien fait car le gros de la tempête est passé pendant la nuit ! Au moment du départ, on aperçoit le ciel bleu par endroit et on reprend espoir.

DSC_0817.jpgDSC_0819.jpg

On longe la cote est, en faisant quelques arrêts photos/balades. C’est joli aussi par gros temps, la cote… La mer qui sur les photos est bleue turquoise, nous apparait grise… On abandonne l’idée de la plongée sur le Rainbow Warrior… Tant pis, on en fera plus la semaine prochaine !

426683BB2219AC6817014FCC0BDC0841.jpg4267E5842219AC681725914445B52EBE.jpg42690C692219AC681729F77AE1982FE2.jpg426AB6992219AC68177A683DF9FF89BC.jpgDSC_0858.jpg426D45462219AC6817E96B703A7689BB.jpg

828-832-855-856-858-860
Dans le Northland, il y a de belles cotes mais aussi de treeeeeeeees vieilles forêts. Le temps s’est un peu levé, alors entre deux averses, on va se balader dans les forêts, à la rencontre des Kauris, des arbres natifs géants. La plupart ont été coupés à l’arrivée des Européens qui en ont fait commerce, il en reste seulement 4%. Les plus âgés ont 2000 ans, et sont vraiment treeees gros !

DSC_0839.jpg4279E14A2219AC681735F411BF6FE094.jpg427B4EAF2219AC6817588873D3CF3714.jpg

On finit notre tour dans le Nord par deux nuits et une journée dans un camping sommaire dans les Waitakere Ranges, un peu à l’Ouest d’Auckland.

DSC_0884.jpgDSC_0886.jpg

Le temps est toujours très incertain et après une nuit humide et venteuse, on profite des beautés de la cote. Nous voila partis pour une petite balade de 2h, parapluie en poche tout de même. On commence sur la plage de sable noir, au pied d’immenses falaises. C’est très impressionnant, surtout avec la mer déchainée. On longe la plage, dans les dunes, puis dans les marais. On essuie une petite averse, et on arrive sur une étendue de sable noir. Il recommence à pleuvoir et on arrive jusqu'à un passage dans les marais complément inondé. On essaie de se décider vite, on enlève les chaussures et on passe ? Ou on rebrousse chemin ? La pluie s’accélère alors on décide de rebrousser chemin après 45 minutes de marche ! On retourne au parking sous la tempête, complètement trempés, appareil photo compris et parapluie cassé… Voilà. On en profite pour rincer complètement nos chaussures et on rentre au campement pour regarder la pluie tomber toute l’après-midi.

DSC_0896.jpgDSC_0903.jpgDSC_0908.jpgDSC_0911.jpg

Fin de l’histoire. Demain et mardi direction Auckland pour nos 2 derniers jours en tant que Kiwis !

Des photos de la plu…du Northland ici.

Posté par Melinda O 21.04.2014 16:30 Archivé dans Nouvelle-Zélande Commentaires (3)

La péninsule de Coromandel


Voir Y'a quoi de l'autre côté? sur la carte de Quentin..

Cette antépénultième étape en Nouvelle-Zélande nous permet d’explorer la péninsule de Coromandel, à l’Est d’Auckland. Nous commençons par un arrêt à Te Aroha, pour voir un geyser d’eau gazeuse, et pour prendre un petit bain de pieds dans l’eau chaude.

DSC_0644.jpg091B940D2219AC6817297DB6FC00E2CD.jpg

Ca sent un peu le soufre, et Robert Miles les sand flies ne nous donnent pas envie de rester très longtemps. On reprend la route vers les gorges de Karangahake, pour passer la nuit près de la rivière.

DSC_0651.jpg

On part explorer les restes des usines de traitements des minerais d’or et d’argent, et on passe dans un tunnel qui servait pour le chemin de fer.

091EAD402219AC6817536EBB222E27B1.jpgDSC_0661.jpg09219D122219AC6817ED20D1039A1AFE.jpg

On sent bien l’ambiance et on se met dans la peau des mineurs et constructeurs de l’époque !

092280052219AC6817BCE77F60B9DC1D.jpg

Notre route nous emmène vers « hot spring beach », la plage aux sources chaudes. L’activité thermale de l’ile du Nord prend ici une nouvelle forme : les gens creusent des trous dans le sable à marée basse pour sentir l’eau chaude passer de la terre à la mer ! On ne se joint pas à la foule, mais on sent que nos pieds sont brulants en s’enfonçant dans le sable. Etonnant !

DSC_0679.jpgDSC_0682.jpg092673792219AC68172DC32FE11ECE6D.jpg

Nous poursuivons notre chemin vers le point le plus touristique de la péninsule : Cathedral Cove. Une arche, et des rochers, déformés par la mer et les vents. Très belle plage, et belle promenade le long de cette cote morcelée et découpée.

DSC_0690.jpgDSC_0699.jpgDSC_0705.jpg097873762219AC68172E919DFB3ABC63.jpg

Nos hôtes de la semaine précédente nous ont conseillé deux plages méconnues des touristes (et accessibles par une route non goudronnée assez sinueuse, peu engageante) : Otama beach et Opito Bay. Pas question de se faire soigner pour autant !

09796F912219AC6817452CC1E1D40769.jpg097A4AD32219AC68170557D295DF2CBC.jpg

Les plages, désertes, sont superbes pour la tombée de la nuit, et le ciel est dégagé. On profite de la lune (on y voit presque comme en plein jour) et des étoiles (je ne suis pas encore tout à fait au point pour les photos d’étoiles, mais on reconnait quand même la croix du Sud).

DSC_0735.jpg098D975D2219AC6817DBE8EB4E9A031F.jpglarge_DSC_0742.jpg

Une petite baignade fraiche de bon matin, et nous revoilà sur la route, pour traverser la péninsule d’Est en Ouest, en passant par les sommets et les vues sur les deux cotés de la péninsule.

099216372219AC6817B64B88C5900201.jpgDSC_0749.jpgDSC_0751.jpg0995B2B32219AC68171D2D60FAE68020.jpg

On cherche des Abdoul (la moule) pour manger ce soir, mais elles ont toutes été ramassées, il ne reste que des minus ! Alors nous partons nous promener dans un jardin, et une forêt avec plein de sculptures et de poteries dans la forêt. Ambiance un peu mystique…

DSC_0762.jpg09B1341D2219AC6817F968981D6BA7E1.jpg09D7D9512219AC68173F8DBF0A287DB4.jpg

Après un rapide tour à Thames, petite ville aux multiples maisons victoriennes et à la rue principale assez animée, notre dernière étape dans la péninsule se situe dans la vallée de Kauaeranga. On apprend comment les pionniers ont détruit les forêts de kauris (arbres millénaires géants, reliques des temps préhistoriques) pour en faire des planches. Ca met du temps à repousser, et les séquelles sont bien présentes dans les environs, puisqu’il ne reste plus de vieux kauris, seulement des jeunes d’une cinquantaine d’années tout au plus (je devine que ce commentaire fera plaisir à plus d’un). Les troncs étaient dirigés en bas de la montagne par voie fluviale. Une centaine de barrages ont permis de retenir suffisamment d’eau pour emporter des centaines, voire milliers de troncs de plusieurs mètres de diamètre (!) en un seul lâcher. Laisse tomber les dégâts !

09B4A49C2219AC6817BCA0B59A294FCA.jpg

Un ou deux points de vue plus tard (sur des pylônes électriques, savamment évincés des photos par Melinda), on passe la nuit sous une bonne pluie, et on abandonne notre idée de grosse rando tôt le matin pour aller passer du temps sur internet à la bibliothèque de Thames. En route vers le Northland !

DSC_0773.jpgDSC_0775.jpg09B814D82219AC6817FA723D40EE62F7.jpgDSC_0780.jpg

Plus de photos de nous, et des paysages, et du pinard bio bien bon de Hawkes Bay, ici.

Posté par Quentin. 15.04.2014 14:24 Archivé dans Nouvelle-Zélande Commentaires (3)

Chez Sue et Luca

Nous voici pour une petite semaine chez Sue et Luca, près de Raglan, dans le Waikato. Ils ont une petite fille Maria, 7 ans. Sue est prof au lycée, et Luca travaille à la maison (et également les 4 mois d’hiver, en tant qu’électricien). Il a construit lui-même la maison, la dépendance (ou nous logeons, lit queen size et salle de bain privée, le grand grand luxe), ainsi que l’atelier… bref, il touche un peu à tout les métiers du bâtiment, et s’occupe aussi du jardin et des bœufs.

D86315A82219AC681705A2034D06E692.jpgDSC_0627.jpg

Leur jardin leur fournit tous leurs légumes et fruits, et ils mangent uniquement leur viande (bœuf donc, porc et œufs). Ils récupèrent l’eau d’une source, qu’ils re-purifient avant de rejeter dans la nature.

Le séjour a été court, mais vraiment très intéressant. On aura participé un peu au jardin, ramassé des légumes, préparé les tomates séchées à mettre en bocaux, remis en état les lits, remis des copeaux dans le chemin et dans l’abri pour le veau, creusé une tranchée autour de cet abri pour éviter que la pluie n’y pénètre, bref, c’était le moment de préparer le jardin pour l’hiver.

On profite des après-midi pour se balader dans les environs : au sommet du mont Karioi d’où on a eu une belle vue sur la cote et même jusqu’au mont Taranaki (encore lui !), et puis jusqu'à des chutes d’eau de 55 m de haut, qui tombent du haut d’une coulée de lave.

DSC_0617.jpgDSC_0622.jpgD86CBB362219AC6817DD32496146F39F.jpg

On aura encore grappillé pas mal d’infos sur leur mode de vie pour le retranscrire à notre retour en France… En tout cas ça donne des idées ! Et on a passé de très bons moments. Sue, qui est cinéphile, nous a fait découvrir pas mal de grands classiques néo-zélandais, et on aura improvisé un super gâteau aux feijoas, moi et Maria, pour célébrer le retour de la pluie !

DSC_0637.jpg

Encore une belle expérience. On reprend maintenant la route, pour nos 9 derniers jours véhiculés, suivis de 3 jours à Auckland !

Cette fois-ci, pas de photos de plus. Enfin si. Ici.

Posté par Melinda O 14.04.2014 15:49 Archivé dans Nouvelle-Zélande Commentaires (0)

(Articles 1 - 5 sur 77) Page [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 .. »