Un blog Travellerspoint

La péninsule de Coromandel


Voir Y'a quoi de l'autre côté? sur la carte de Quentin..

Cette antépénultième étape en Nouvelle-Zélande nous permet d’explorer la péninsule de Coromandel, à l’Est d’Auckland. Nous commençons par un arrêt à Te Aroha, pour voir un geyser d’eau gazeuse, et pour prendre un petit bain de pieds dans l’eau chaude.

DSC_0644.jpg091B940D2219AC6817297DB6FC00E2CD.jpg

Ca sent un peu le soufre, et Robert Miles les sand flies ne nous donnent pas envie de rester très longtemps. On reprend la route vers les gorges de Karangahake, pour passer la nuit près de la rivière.

DSC_0651.jpg

On part explorer les restes des usines de traitements des minerais d’or et d’argent, et on passe dans un tunnel qui servait pour le chemin de fer.

091EAD402219AC6817536EBB222E27B1.jpgDSC_0661.jpg09219D122219AC6817ED20D1039A1AFE.jpg

On sent bien l’ambiance et on se met dans la peau des mineurs et constructeurs de l’époque !

092280052219AC6817BCE77F60B9DC1D.jpg

Notre route nous emmène vers « hot spring beach », la plage aux sources chaudes. L’activité thermale de l’ile du Nord prend ici une nouvelle forme : les gens creusent des trous dans le sable à marée basse pour sentir l’eau chaude passer de la terre à la mer ! On ne se joint pas à la foule, mais on sent que nos pieds sont brulants en s’enfonçant dans le sable. Etonnant !

DSC_0679.jpgDSC_0682.jpg092673792219AC68172DC32FE11ECE6D.jpg

Nous poursuivons notre chemin vers le point le plus touristique de la péninsule : Cathedral Cove. Une arche, et des rochers, déformés par la mer et les vents. Très belle plage, et belle promenade le long de cette cote morcelée et découpée.

DSC_0690.jpgDSC_0699.jpgDSC_0705.jpg097873762219AC68172E919DFB3ABC63.jpg

Nos hôtes de la semaine précédente nous ont conseillé deux plages méconnues des touristes (et accessibles par une route non goudronnée assez sinueuse, peu engageante) : Otama beach et Opito Bay. Pas question de se faire soigner pour autant !

09796F912219AC6817452CC1E1D40769.jpg097A4AD32219AC68170557D295DF2CBC.jpg

Les plages, désertes, sont superbes pour la tombée de la nuit, et le ciel est dégagé. On profite de la lune (on y voit presque comme en plein jour) et des étoiles (je ne suis pas encore tout à fait au point pour les photos d’étoiles, mais on reconnait quand même la croix du Sud).

DSC_0735.jpg098D975D2219AC6817DBE8EB4E9A031F.jpglarge_DSC_0742.jpg

Une petite baignade fraiche de bon matin, et nous revoilà sur la route, pour traverser la péninsule d’Est en Ouest, en passant par les sommets et les vues sur les deux cotés de la péninsule.

099216372219AC6817B64B88C5900201.jpgDSC_0749.jpgDSC_0751.jpg0995B2B32219AC68171D2D60FAE68020.jpg

On cherche des Abdoul (la moule) pour manger ce soir, mais elles ont toutes été ramassées, il ne reste que des minus ! Alors nous partons nous promener dans un jardin, et une forêt avec plein de sculptures et de poteries dans la forêt. Ambiance un peu mystique…

DSC_0762.jpg09B1341D2219AC6817F968981D6BA7E1.jpg09D7D9512219AC68173F8DBF0A287DB4.jpg

Après un rapide tour à Thames, petite ville aux multiples maisons victoriennes et à la rue principale assez animée, notre dernière étape dans la péninsule se situe dans la vallée de Kauaeranga. On apprend comment les pionniers ont détruit les forêts de kauris (arbres millénaires géants, reliques des temps préhistoriques) pour en faire des planches. Ca met du temps à repousser, et les séquelles sont bien présentes dans les environs, puisqu’il ne reste plus de vieux kauris, seulement des jeunes d’une cinquantaine d’années tout au plus (je devine que ce commentaire fera plaisir à plus d’un). Les troncs étaient dirigés en bas de la montagne par voie fluviale. Une centaine de barrages ont permis de retenir suffisamment d’eau pour emporter des centaines, voire milliers de troncs de plusieurs mètres de diamètre (!) en un seul lâcher. Laisse tomber les dégâts !

09B4A49C2219AC6817BCA0B59A294FCA.jpg

Un ou deux points de vue plus tard (sur des pylônes électriques, savamment évincés des photos par Melinda), on passe la nuit sous une bonne pluie, et on abandonne notre idée de grosse rando tôt le matin pour aller passer du temps sur internet à la bibliothèque de Thames. En route vers le Northland !

DSC_0773.jpgDSC_0775.jpg09B814D82219AC6817FA723D40EE62F7.jpgDSC_0780.jpg

Plus de photos de nous, et des paysages, et du pinard bio bien bon de Hawkes Bay, ici.

Posté par Quentin. 15.04.2014 14:24 Archivé dans Nouvelle-Zélande Commentaires (3)

Chez Sue et Luca

Nous voici pour une petite semaine chez Sue et Luca, près de Raglan, dans le Waikato. Ils ont une petite fille Maria, 7 ans. Sue est prof au lycée, et Luca travaille à la maison (et également les 4 mois d’hiver, en tant qu’électricien). Il a construit lui-même la maison, la dépendance (ou nous logeons, lit queen size et salle de bain privée, le grand grand luxe), ainsi que l’atelier… bref, il touche un peu à tout les métiers du bâtiment, et s’occupe aussi du jardin et des bœufs.

D86315A82219AC681705A2034D06E692.jpgDSC_0627.jpg

Leur jardin leur fournit tous leurs légumes et fruits, et ils mangent uniquement leur viande (bœuf donc, porc et œufs). Ils récupèrent l’eau d’une source, qu’ils re-purifient avant de rejeter dans la nature.

Le séjour a été court, mais vraiment très intéressant. On aura participé un peu au jardin, ramassé des légumes, préparé les tomates séchées à mettre en bocaux, remis en état les lits, remis des copeaux dans le chemin et dans l’abri pour le veau, creusé une tranchée autour de cet abri pour éviter que la pluie n’y pénètre, bref, c’était le moment de préparer le jardin pour l’hiver.

On profite des après-midi pour se balader dans les environs : au sommet du mont Karioi d’où on a eu une belle vue sur la cote et même jusqu’au mont Taranaki (encore lui !), et puis jusqu'à des chutes d’eau de 55 m de haut, qui tombent du haut d’une coulée de lave.

DSC_0617.jpgDSC_0622.jpgD86CBB362219AC6817DD32496146F39F.jpg

On aura encore grappillé pas mal d’infos sur leur mode de vie pour le retranscrire à notre retour en France… En tout cas ça donne des idées ! Et on a passé de très bons moments. Sue, qui est cinéphile, nous a fait découvrir pas mal de grands classiques néo-zélandais, et on aura improvisé un super gâteau aux feijoas, moi et Maria, pour célébrer le retour de la pluie !

DSC_0637.jpg

Encore une belle expérience. On reprend maintenant la route, pour nos 9 derniers jours véhiculés, suivis de 3 jours à Auckland !

Cette fois-ci, pas de photos de plus. Enfin si. Ici.

Posté par Melinda O 14.04.2014 15:49 Archivé dans Nouvelle-Zélande Commentaires (0)

De Bay of Plenty à Napier


Voir Y'a quoi de l'autre côté? sur la carte de Quentin..

Nous voici en route vers Napier pour l’événement de la semaine : un match du super 15 (le super 15 étant un championnat de 15 équipes de rugby, dont 5 néo-zélandaises, 5 australiennes et 5 sud-africaines). Les Hurricanes reçoivent les Bulls !
Sur la route, on choisit d’aller au mont Manganui (Manganui signifie « le mont » en Maori. C’est donc le Mont Le Mont, pratique…). Selon la légende, ce mont était autrefois un esclave, amoureux qu’une belle princesse. Evidemment, il ne pouvait pas l’épouser, alors il décide de l’enlever avec l’aide des créatures de la nuit de la forêt. Ils arrivent au bord de l’eau quand le soleil se lève, les créatures de la nuit disparaissent, et le mont se retrouve juste au bout de la péninsule, il est puni par son maitre et doit rester là pour l’éternité.

7627686C2219AC6817AB36C86B7B6539.jpgDSC_0470.jpg

La péninsule s’appelle Mauao, « attrapé par la lumière ». Jolie légende pour ce mont, comme il y en a pour toutes les particularités naturelles de Nouvelle-Zélande !
Petite soirée au bord de la mer, et lever de soleil le lendemain matin avec vue sur White Island qui fume !

762954F72219AC681731337E66D65037.jpgDSC_0480.jpg762AB9B42219AC68176FD9D9A33E3AB2.jpg762B22A12219AC6817319E65C88901A1.jpgDSC_0503.jpg762C54992219AC6817CD66F993719EF0.jpgDSC_0519.jpg

On continue notre route de supporter le long de la baie, puis on traverse une longue forêt montagneuse pendant quelques heures, et nous voici sur la côte Est, à Gisborne, puis à Morere, un petit camping perdu au milieu de nulle part (et il est à vendre, si vous voulez vous lancer dans le business…). Le lendemain, on s’arrête à l’office de tourisme de Wairoa, où on nous indique qu’il n’y a rien à faire dans le coin (véridique !), et on se dégourdit les jambes près du lac Totirua (ou un truc du genre, les noms néo-zélandais ne sont pas simples à retenir !).

DSC_0531.jpg

On roule vers Napier pour une petite visite express, et un petit tour au marché pour trouver un petit fromage aux herbes délicieux. Napier a été complètement détruite en 1931 par un tremblement de terre, et la ville a saisi l’opportunité pour tout reconstruire en style art-déco/années 30. Il s’en dégage une atmosphère très sympathique, avec une petite impression d’être dans un décor de cinéma.

DSC_0554.jpgDSC_0556.jpgDSC_0558.jpg

Du haut de la colline, on admire le ballet des containers et des restes de forêts sur le port.

767521C92219AC68174A8C305DB637D0.jpgDSC_0564.jpg

On roule vers la campagne et la montagne pour passer la nuit à Mangatutu (merci Alex et Philippe pour le conseil), et on s’arrête gouter des vins naturels de Hawkes Bay, seconde région réputée sur notre trajet. C’était pas trop prévu, mais on craque pour une bouteille de pinot noir et une de viognier. Puis on rejoint Mangatutu, après 20 km de route de graviers et une rivière à traverser qui nous a fait bien hésiter…
Arrivés à Mangatutu, on se précipite vers les bains d’eau chaude, mais on rentre doucement, ca brûle ! On papote avec un chasseur local, il vient là régulièrement, c’est sympathique.

766F88972219AC6817A5E2170A8ED60D.jpg76718C9E2219AC68179E0DD01E173EF0.jpgDSC_0545.jpg767358732219AC681706CC4B0D04D623.jpg7674210E2219AC68179F2D7095BB00EF.jpg

Et le lendemain, direction Napier, sous la pluie, nos billets en poche achetés en ligne il y a bien longtemps ! Il y a un camping pas loin du stade, avec 25 pourcent de réduc pour cause de match, et… des places offertes… On est un peu deg, mais on réalise vite que les places offertes ne doivent pas être en tribune, plutôt par terre derrière l’embut. On s’en remet, et on va se chercher quand même du chocolat pour se réconforter après ce petit coup au moral. On en profite pour acheter des bières à boire pendant l’après-midi, il faut être en forme pour ce soir ! La Tui n’est pas très forte, et elle fait passer l’après-midi tranquillement.

DSC_0574.jpg

Puis direction le stade Mc Lean, pour un Hot Dog comme on n’en a jamais vu (et comme on n’a pas envie d’en remanger) et d’une frite pour nous sustenter.

76779A212219AC681781B672433A535E.jpgDSC_0580.jpgDSC_0583.jpgDSC_0584.jpgDSC_0588.jpg

Le match se passe bien, les Hurricanes dominent la première mi-temps. Par contre on ne peut pas féliciter le public local pour ses chants de supporter, il n’y en a pas… Surprenant, mais bon. Les Hurricanes se font mener au score quelques minutes seulement avant la fin du match, la tension monte… puis sur une pénalité à 2 minutes de la fin du temps réglementaire, les locaux mènent à nouveau 22-20. Le score en reste là, tant mieux, tout le monde est content (peu de supporters des Bulls ont fait le trajet depuis l’Afrique du Sud), et c’est le moment des autographes et photos avec les joueurs !

76C1AB6C2219AC681748C4F07ED24042.jpg76C297552219AC68174AE675A651E993.jpg76C37C672219AC6817F555D8CD67E73B.jpgDSC_0606.jpg

Encore plus de photos de ces incroyaaaables aventures: Bay of Plenty ici, et Hawke's Bay ici.

Posté par Quentin. 07.04.2014 18:42 Archivé dans Nouvelle-Zélande Commentaires (4)

Le géothermalisme du plateau central-Autour de Rotorua

Pour reposer un peu nos mollets en béton armé, on se fait 2 petites journées tranquilles, à se balader dans le plateau central, entre Taupo et Rotorua. L’activité volcanique est très intense dans cette région et on voit régulièrement, le long de la route, des fumeroles s’échapper des entrailles de la terre.

On ne s’est pas trop attardés au lac Taupo. Il est immense, on l’a longé pendant plus de 50 km. Par contre on a été impressionnés par les chutes d’eau de Huka, à la sortie du lac. Elles ont un débit de 220 000 litres par seconde environ et relâchent les eaux turquoise du lac dans une sorte de piscine à remous naturelle. C’est la source de la rivière Waikato, la plus grande du pays.

DA00F7872219AC681719850DA5FD04F3.jpg90_DSC_0355.jpg

Il y a beaucoup de sources chaudes dans les environs, et beaucoup de parcs géothermaux. Comme on n’a pas les moyens de s’offrir ce genre de luxe, on se débrouille, et sur les conseils d’Amanda et Daryl, on passe un peu de temps à Kerosene creek. Le nom n’est pas très vendeur, mais c’est un cours d’eau chaude qui tombe dans une petite piscine peu profonde, en pleine forêt : idéal pour la baignade. L’eau sent un peu le soufre, mais elle est bien chaude, ce qui est rare, en NZ…

DSC_0363.jpgDA0A92092219AC68178A0A26D331AB7A.jpg

Un peu plus loin, on rigole bien en regardant les piscines de boue à bulles. C’est très impressionnant, ca ne sent pas très bon (avec un peu d’imagination, on peut sentir la saucisse de Morteau, si, si…). On entend des ‘’bloups’’ un peu tout le temps, comme dans un immense chaudron ! Et même parfois, des jets de boue assez spectaculaires…

1245F1A52219AC68176FE496FF40277A.jpg12541CCF2219AC68177761EC3B60EE16.jpg

Une petite balade-décrassage (quand même), dans les montagnes arc-en-ciel, pour voir un lac bleu turquoise, entouré par des falaises rouges-jaunes et des arbres verts et jaunes…

DSC_0415.jpg

On passe la nuit dans une réserve du DOC, au bord du lac Okareka… L’occasion d’une petite baignade rafraichissante, et d’un réveil dans la brume.

DSC_0416.jpgDSC_0428.jpg

Notre balade matinale nous mène autour des Blue et Green Lake, puis dans la ville de Rotorua, capitale du soufre (oui, les Néo-Zélandais aiment que leurs villes soient capitales de quelque chose, on a eu Havelock, capitale des grosses moules vertes et TePuke, capitale du kiwi…etc.). Bref, c’est un surnom pas volé, car ca pue le soufre dans toute la ville, au point qu’on se demande même pourquoi les gens habitent là, alors qu’il y a plein de place ailleurs. On longe un peu le lac Rotorua, avec ses fumeroles, sa couleur laiteuse et ses petites bulles. Il y a quand même des oiseaux qui vivent là ! Et puis il y a aussi des piscines de boues. Les premiers colons se baignaient dedans, il parait que c’est bon pour soigner tout plein de trucs. Mais quand même, ca pue sacrément.

DSC_0435.jpg90_DSC_0441.jpg

On termine notre visite par le quartier Maori, ‘’l’ancien centre’’. Encore et toujours des fumeroles et des trous d’eau chaude turquoise, de la fumée partout, et surtout cette odeur…Il est temps pour nous de tracer la route vers le Nord…

DSC_0445.jpg125C51822219AC681731366949D33BAF.jpg

Et puis plus de photos, sans les odeurs, ici.

Posté par Melinda O 05.04.2014 20:12 Archivé dans Nouvelle-Zélande Commentaires (1)

Tongarirooooo


Voir Y'a quoi de l'autre côté? sur la carte de Quentin..

Nous voici dans un des lieux cultes de la Nouvelle-Zélande, le parc national de Tongariro. Culte parce qu’on y repère facilement des décors des films du Seigneurs des Anneaux. On décide de passer deux nuits dans un camping du DOC (Departement of Conservation), qui s’occupe de gérer les parcs nationaux. Le ciel n’est pas très accueillant, mais on se prend quand même un petit apéro, après une séance de jonglage.

44371A812219AC6817A69F703F488183.jpg

Petit dej

Le lendemain matin, la tente est trempée, mais pour une fois ca n’a pas d’importance, on ne replie pas ! Histoire de ne pas forcer sur nos mollets bien durs suite au pierrier de Taranaki, on commence par deux ballades de trois heures, 6 et 7 km. La première nous emmène jusqu'à la cascade Taranaki, à travers la forêt puis sur les coulées de lave.

4438D0D42219AC6817A9F271F2888284.jpg90_DSC_0255.jpg

La seconde, après un pique-nique au soleil septentrional, nous fait monter un peu jusqu’aux rapides de silice. Les fonds de l’eau sont rouges, ou jaunâtres, ou dorés, en fonction des minéraux qui se déposent au fond de l’eau (et ils sont donc variables aussi en fonction de la saison).

DSC_0272.jpg

Au détour d’un regard, qui voit-on au loin ? Non pas un hobbit, mais le Mont Taranaki, à 150km de là ! On a la vue inverse de l’avant-veille, sympa !

DSC_0264.jpg

Nous voici rassasiés pour la journée, on retourne au camp pour progresser avec des balles dans les mains, et on fait même les premiers essais à 6 balles ! (pour deux, mais quand même !) Evidemment, on n’a pas de photo, on était tous les deux en train de jongler.

443D066E2219AC681758E41499902500.jpg

Le lendemain, on se lève un peu plus tôt (et on replie cette fois la tente trempée) pour commencer la Tangariro Alpine Crossing, qui passe entre deux des trois principaux volcans du parc national. On reconnait facilement le mont du destin le long de la route…

DSC_0287.jpgDSC_0291.jpg

Il y a beaucoup de monde, la rando est très populaire ! (100 000 personnes par an). On arrive tout de même à avoir quelques points de vue déserts. La montée est longue, mais le paysage vaut le coup ! Apres 3 heures de montée ardue, nous voici avec vue sur les lacs bleus, émeraude, jaunes, dégradés tout ca, le lac Taupo au loin, un volcan rouge et noir sur notre droite, un autre volcan sur notre gauche, Taranaki au-dessus des nuages de l’autre coté… On sent l’effort dans nos jambes, mais on se sent récompensé !

DSC_0298.jpgDSC_0305.jpg448D13EF2219AC6817041EE222F08639.jpg448DE38E2219AC68175ACEDA9CC9C74F.jpgDSC_0324.jpgDSC_0326.jpg

Redescente encore plus rapide que la montée, petit pique-nique dans la voiture, les 19 km du jour ne nous auront pris que 6h !
Après 30 km de route au son de Snoop Dogg et Janis Joplin, repos au bord du lac Taupo, avant de continuer notre route vers le Nord demain.

Plus de photos de randos, de paysages, et de camping ici !

Posté par Quentin. 01.04.2014 20:03 Archivé dans Nouvelle-Zélande Commentaires (0)

(Articles 1 - 5 sur 74) Page [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 .. »