Un blog Travellerspoint

Lake Tekapo et Mount Cook


Voir Y'a quoi de l'autre côté? sur la carte de Quentin..

Il y a peu à dire à propos du lac Tekapo (comme à la belote) et du Mont Cuisine (merci Melinda pour la blague), mais beaucoup à voir. On a quitté nos cygnes noirs de relativement bon matin, et en route sous les nuages vers le lac Tekapo. La route panoramique s’est résumée une bonne partie du temps à des nuages (et des murs de sapins).

DE428C752219AC68176E3DA082CCC391.jpg

Et d’un coup, au détour d’un virage, plus de nuage, que du ciel bleu ! On a du passer de l’autre coté de la chaine de montagnes. On voit les hautes montagnes, avec les neiges éternelles et sans doute quelques glaciers.

DE437ED72219AC68172C2AF6112F5078.jpg

Le lac Tekapo apparait enfin, d’un bleu épatant. (après les cygnes noirs, place au bleu canard ?) Une petite rando nous amène en haut du mont John, avec vues sur le lac et les environs. Il y a un observatoire, et c’est vrai que le ciel semble pur par ici.

DE4474002219AC6817DC7CF0FA10449E.jpgDE4575882219AC6817B8F5D636D4CB38.jpgDSC_0117.jpgDSC_0116.jpgDSC_0126.jpg

Melinda aime à répéter qu’on se croirait dans le seigneur des anneaux… On termine notre journée avec coucher de soleil sur le lac, les nuages qui passent la montagne et on fait connaissance de nos voisins vendéens.

DSC_0132.jpg

Le lendemain, on a beau se lever tôt, la tente est trempée, donc on attend (activement !) que ca sèche… Pas de pluie pourtant, mais que de rosée ! On a le temps d’apprécier le passage du soleil par-dessus les montagnes…

DSC_0139.jpg

Et en route vers le Mont Cuisine ! (on ne se lasse pas de cette blague !) On ne voit pas le sommet rocheux du point culminant de la Nouvelle-Zélande (trois mille sept cents et quelques mètres) qui est enneigé. L’approche est agréable, avec le lac Pukaki en premier plan.

DSC_0168.jpgDSC_0170.jpg

Une petite balade pour voir un glacier fondu (mais qui ne l’était pas les étés d’il y a 20 ans), un petit pique-nique, et on part pour le Mont Cuisine (je vous l’ai dit : on ne s’en lasse pas !). Evidemment, on ne va pas entreprendre l’ascension, c’est trop haut, trop froid, et on n’est pas équipé. Mais on s’en rapproche au bout d’1h30 de marche dans les cailloux et au dessus des torrents, via des lacs suspendus. A l’arrivée, un glacier presque fondu (alias le plus grand lac de Ricard du monde) avec glaçons, et le Mont Cuisine (elle est tout de même excellente, cette blague) en fond, rien que pour nous.

DE637C732219AC681702A20D76924605.jpgDSC_0224.jpg

DSC_0213.jpg
Le lac de Ricard et ses grands glaçons

Avec un peu d’imagination, on peut voir une tête dessinée dans la neige du sommet… Sur la route du retour, après une bonne douche rapide et chaude, on se retourne pour voir le Mont Cuisine, et son double, dans le lac Pukaki. Pfiou, les couleurs sont à couper le souffle !

large_DE66152E2219AC68176FCE81D0A61049.jpg

On roule encore un peu pour profiter d’un espace de camping près d’un autre lac, histoire de prendre l’apéro avec de belles couleurs, toujours des canards, et puis de se faire des noodles frites pour changer.

DE6722952219AC6817AC6AA9D55223E2.jpg

Vous avez peut-être déjà vu plus de photos du lac Tekapo ici, et du Mont Cuisine (une dernière fois pour la route) .

Posté par Quentin. 23:50 Archivé dans Nouvelle-Zélande Commentaires (2)

Christchurch et Banks Peninsula

Atterrissage à 00h à Christchurch, 45 minutes de queue pour le visa, 30 minutes pour passer la douane, puis on a du ouvrir nos sacs pour qu’ils vérifient la terre sur nos chaussures de rando et sur notre tente (qu’ils replient n’importe comment, je vous jure…). On prend ensuite la navette qui nous dépose au camping. A 2h45 (du matin, si si !) donc, on se met en quête de notre emplacement dans le camping à la lueur de nos frontales faiblardes. On a de la chance, il ne pleut pas, il fait même bon !

6912B1912219AC6817654C59C6A69330.jpg

Le camping est à 4-5 km de la ville. Après notre grasse mat’ du samedi matin, on se dirige vers le centre. La route est longue et il fait une trentaine de degrés, ca cogne ! Christchurch n’est pas encore remise de la série de tremblement de terre qui l’a secouée entre 2010 et 2011 (le plus violent ayant eu lieu en février 2011). La ville est un immense chantier, et peu de bâtiments d’origine sont encore debout. Les rescapés sont soutenus par des piliers métalliques (comme la cathédrale par exemple), certains sont déjà rasés et remplacés par des parkings (provisoires je pense), d’autres sont rénovés ou en cours…Bref, je vous raconte pas le chantier ! D’ailleurs, le symbole de la ville semble être devenu le plot orange et on comprend pourquoi ! Des nouveaux quartiers sont aussi nés, comme le quartier-container, tous les magasins et boutiques sont en fait des containers réaménagés et très colorés. Ambiance sympa !

6913D2CF2219AC6817597AD6829269F3.jpg69149D9E2219AC68170F0C72CB2B2D5D.jpg69164A742219AC68172495F2EAF49EA4.jpg69171B282219AC681790114E2533DBC1.jpg

On a pu aussi profiter des jardins botaniques, du parc immense et de la rivière Avon, qui traverse la ville !

DSC_0015.jpg6957AF2F2219AC681744752851673DC4.jpg

On a aussi constaté qu’effectivement, en NZ, on pouvait profiter des 4 saisons dans une même journée et on est rentrés bien trempés au camping dimanche soir. On s’est séché au sèche-cheveux pour ne pas attraper froid, mais la nuit a été polaire dans la tente humide !
Lundi matin, 6-7 km de marche pour aller récupérer la voiture. On devait avoir un vieux modèle, on se retrouve avec une Nissan Tiida (tiens donc !) 2006, de 100 000 km… Cool, elle devrait consommer moins et elle est assez grande pour mettre nos affaires. S’ensuit une matinée shopping pour s’équiper en couette et en polaire (oui, il fait trop froid ici, on a perdu l’habitude) et puis en matériel de cuisine d’occaz.

DSC_0041.jpgDSC_0048.jpg

Nos premiers km nous mènent autour de Banks Peninsula, un peu au Sud, où on commence à profiter des paysages grandioses de la NZ. Dans cette région, ce sont 2 volcans apparus il y a plusieurs millions d’années, dont les cratères sont maintenant envahis par la mer (d’une couleur gris-vert indescriptible), formant 2 baies côte-à-côte, entourées par des montagnes jaunes…On en prend déjà plein les yeux !

69F8777D2219AC681792CEB1F37170A8.jpg69F941B42219AC681717AE58A5A0000E.jpgDSC_0058.jpg

Le camping sauvage étant autorisé, on va probablement en profiter. Test ce soir pour une première nuit, au bord d’un lac, avec les montagnes en fond, bière et cacahuètes (on ne se refait pas !).

DSC_0063.jpgDSC_0064.jpg6A1A48D32219AC6817C7A74FF17F43FE.jpg

Finalement, vers 21h, un vent à de-sardiner les tentes se lève. On retient en catastrophe les arceaux, en espérant qu’ils ne rompent pas ! Le vent vient du lac, qui est maintenant déchaîné. C’est très impressionnant. On décide de mettre la voiture entre la tente et le lac pour diminuer le vent en priant pour que ca suffise. La vue est moins chouette mais bon. Au bout d’une heure sous la couette à croiser les doigts, le vent se calme finalement et on passe la nuit tranquille ! Ouf !
Apres une nuit trop chaude, une nuit trop pluie, une nuit trop froide, et une nuit trop vent, que nous réserve la NZ ?

Plus de photos ici!

Posté par Melinda O 17:08 Archivé dans Nouvelle-Zélande Commentaires (4)

La vie au pays des road trains, des bbq, et de la Vegemite

Changement d’ambiance radical, après les 3 mois passés en Asie du Sud Est. Le rythme change complètement aussi, puisqu’on voyage en voiture.

DSC_0640.jpg

Le pays est immense et on a du faire des choix, on ne peut évidemment pas tout voir faute de temps, mais aussi, d’argent. Les activités coutent très cher. Nous avions un budget certes serré (5000 euros pour 82 jours), mais on l’a complètement dépassé. Heureusement que Noel est passe par là et qu’on a réussi à vendre la voiture. Au total, on aura plutôt dépensé autour de 6500 euros (sans compter la revente de la voiture), en vivement plutôt chichement et sans trop d’activités… La voiture, achat, assurance et frais de réparation nous aura couté environ 4000 AUD, et on l’a revendue 2500 AUD. Au final, cela revient moins cher que 2 mois de location, mais ca prend beaucoup de temps et d’énergie pour l’achat et la revente…
Les dépenses principales ont été l’achat de la voiture mais aussi l’essence. On a prévu beaucoup de km dans le désert et à 12 dollars les 100 km à 80 km/hm ca va très vite. On aurait pu aller voir Uluru en avion, mais on voulait traverser l’Outback pour se rendre compte de l’immensité du pays. C’est chose faite, et on ne regrette pas ! Les distances entre 2 villes sont énormes et les villes toutes petites, parfois seulement 1 ou 2 bâtiments. Tout y est plus cher, évidemment. Mais les paysages sont tellement grandioses, ca vaut bien le coup de suer des litres dans la voiture (oui, on roule sans clim, ca consomme moins) ! On boit aussi beaucoup d’eau 3-4 L par jour et par personne, et comme il n’y a pas d’eau dans le désert (ah bon ?) il faut l’acheter par bidon de 10 litres. On y aura passe un bon mois, c’était super, mais on était content de retrouver la côte et une densité de population plus importante. Ca a un petit coté rassurant, mine de rien.

6E8EDFC82219AC681705114AE13D8553.jpg

On a au départ dormi principalement dans les campings. Il faut compter entre 20 et 40 dollars la nuit pour un carré de pelouse ou de gravier, sans électricité. Mais ca nous permettait de recharger le téléphone, et l’appareil photo, et de remettre la bouteille à glacer dans le frigo de la cuisine commune. Parfois la piscine nous a bien rafraichis. Au fur et à mesure que le voyage avançait et que le budget se restreignait, on a évité les frais superflus et on a dormi sur les aires de repos, dans la voiture. Souvent au milieu de nulle part, seuls au monde…On s’improvise des douches entre 2 spinifex avec quelques litres au fond du seau et une tasse, en croisant les doigts pour qu’un road train ne passe pas à ce moment-là ! Sur la côte, c’est plus compliqué car il y a plus de monde. On a aussi pas mal dormi dans les campings des parcs nationaux, option intermédiaire, on va dire. Le camping est souvent moins cher (entre 10 et 16 AUD la nuit pour 2), la plupart du temps, il y a au moins des toilettes et très rarement des douches. L’avantage, c’est qu’à chaque fois, le paysage est sublime, et le matin, au saut du lit (enfin du matelas gonflable), on est directement sur place pour partir randonner dans des paysages à couper le souffle ! C’est une très bonne option finalement !

DSC_0891.jpg

Pour les repas, on avait tout ce qu’il nous fallait dans la voiture. Une glacière, une grande boite hermétique pour stocker la nourriture, et puis un camping gaz, une casserole, une poêle, une bouilloire, des couverts… Bref de quoi se mitonner des bons petits plats. A noter quand même que les fruits et légumes sont hors de prix au supermarché par rapport au reste, à la viande notamment… Sur la côte, on peut trouver des fruits et légumes pas chers du tout au bord de la route. Dans le désert, la glacière tenait une demie journée, sur la côte, c’est mieux, 1 jour à 1 jour et demi…Le midi, c’es plutôt sandwichs…On aura fait tres peu de restos. On a quand même goûté le kangourou, l’émeu, le crocodile et le chameau ! Et puis 1 burger ou un fish’n’chips de temps en temps.

90_6E9FD00A2219AC6817C80330574A5D0D.jpg

Finalement, ce sera chez nos hôtes (3 hôtes, 3 états différents et 3 ambiances !) qu’on aura touché au plus près l’esprit australien, sous toutes ses formes, entre la culture aborigène chez Jerry, et la vie chez Peter et Mary, tous les deux originaires d’Europe, mais dont les parents ont émigré en Australie après la seconde guerre mondiale.

DSC_0753.jpg270_DSC_1083.jpg6EB2CA812219AC681765ABBAC24286D7.jpg

On se sera essayé au golf et la boule australienne. On comprend un peu mieux les règles du cricket, mais il y a encore du boulot.

90_6EBAAE162219AC681729AFE0ED940837.jpg6EBB3E752219AC6817F8B1419AD5C2CF.jpg

La plupart des villes moyennes ne présentent pas ou peu d’intérêt, mais on a beaucoup aimé : Alice Springs, Adélaïde, Melbourne et Sydney…

DSC_0593.jpg

On aura vu beaucoup d’animaux à l’état sauvage : cacatoès blancs, noirs ou rose, pigeons huppés, coucous, perroquets, kangourous, dingos, émeus, koalas, échidnés, fourmis géantes ou minuscules, araignées en tous genres (dont aussi en colonies !), cygnes noirs, scorpions, lézards, dromadaires, phasmes, sauterelles… Mais il manque le wombat et le crocodile a notre tableau de chasse visuel.

90_DSC_0815.jpgCSC_0413.jpgDSC_0543.jpg

Et du coté de la flore, c’est très varié aussi ! Forêt tropicale, flore du désert, eucalyptus en tous genres, wattles, black trees, spinifex, vignes…

90_DSC_0533.jpg90_DSC_0859.jpgDSC_0651.jpg90_DSC_0352.jpg270_6EE6ADB02219AC681710832F46355DD6.jpg

Le plus marquant reste la grandiosité du pays, et des paysages, et leur diversité ! C’est à chaque fois à couper le souffle ! Ca vaut vraiment le coup de faire tous ces kms depuis l’Europe pour venir voir l’autre coté de la Terre !

DSC_0222.jpgDSC_0809.jpg6F0847522219AC68174F4BEB609382D7.jpg6F091C562219AC68173EABC14BDE2731.jpgDSC_0975.jpgDSC_1072.jpgDSC_0299.jpgDSC_0403.jpg6F0E8C642219AC68179F13FD2C0E9829.jpg

Posté par Melinda O 20:28 Archivé dans Australie Commentaires (2)

Sydney!


Voir Y'a quoi de l'autre côté? sur la carte de Quentin..

Nous voici arrivés à l’hôtel pas trop cher de Sydney où on va résider pendant 2 nuits. Plus de voiture, plus de camping car, on fait tout à pied pour cette dernière étape australienne !
On commence par errer dans les rues parfois piétonnes et toujours encombrées du centre commerçant de Sydney. Les boutiques de luxe pour commencer notre lèche-vitrine, puis on s’attarde un peu sur les bâtiments de l’époque coloniale, bien entourés et dominés par les hautes tours qui datent des 60 dernières années. Le contraste de hauteur est impressionnant !

DSC_0420.jpg270_DSC_0423.jpg40DAA6262219AC6817A91EFD58F86684.jpgDSC_0430.jpg

Notre promenade nous emmène sur Darling Harbour, coin très vivant à toute heure, sur l’eau. On y voit un sous-marin militaire, des trois-mâts, le Hard Rock Cafe, des restos et des terrasses, un aquarium, des cinémas, le centre de conférences… C’est très agréable de se promener, il y a du monde mais pas trop, et seuls nos mollets courbaturés par la dernière rando nous font sentir la fatigue.

90_DSC_0433.jpgDSC_0437.jpgDSC_0442.jpg90_4069F5982219AC681792E53DC09AACE8.jpg

On s’arrête quelques minutes sous un pont, le temps qu’il se mette à pleuvoir… Tant pis, on continue sous la pluie, et on se réfugie dans le Paddy’s Market, sorte de marché de vêtements, accessoires et autres, probablement tenus par des Chinois, qui vendent plus ou moins tous la même chose. L’ambiance très asiatique rappelle des souvenirs pas si lointains et on n’a pas oublié les réflexes du commerce à la mode sud-asiatique… (Thai massaaaaaaaaage)
On profite de ce moment shopping pour acheter deux maillots de l’équipe australienne de rugby…
Comme il pleut encore (mais qu’on n’est pas en sucre), on se promène dans les rues en choisissant celles qui ont des arcades…

407A24902219AC68170AA4615AB78752.jpgDSC_0450.jpgDSC_0458.jpg

C’est joli, mais un peu fatigant, la pluie, à la longue… alors on rentre à l’hôtel, trempés (il n’y avait pas des arcades tout le long !!), se changer, se reposer un peu pour être en forme pour la soirée, et acheter un parapluie.
Un petit sandwich avalé rapidement nous fait office de diner, et on file vers l’opéra, avec le parapluie, mais en taxi parce qu’il pleut quand même trop… On a tout le temps d’admirer l’intérieur de l’opéra avant de rentrer dans l’auditorium.

DSC_0457.jpg
Le Queen Mary II avec nous !

407C65B92219AC681734DD4658476ABD.jpgDSC_0455.jpg4081501C2219AC68172CA85AC70271F5.jpg

C’est très typique des années 60-70 pour les couleurs et les motifs… Ca a un peu vieilli, mais tout reste très classe. On profite à fond de Carmen pendant 2h30, plein les yeux plein les oreilles, avec des danses espagnoles, des chevaux, et au moins 70 personnes sur scène. Des costumes éblouissants, un décor simple et efficace. Une Micaela qui chante superbement (mais on est content d’avoir les surtitres en anglais…), un Escarmillo aussi bon danseur que chanteur, un Dom Jose admirable, et évidemment une Carmen époustouflante. Le tout accompagné par un orchestre qui nous a fait vibrer, des rôles secondaires bien tenus, des chœurs d’hommes, de femmes, d’enfants qui résonnent encore dans nos têtes.
(et on a profite de l’entracte pour prendre des photos de nuit de Harbour Bridge, ce qui n’est pas la vue d’entracte la plus désagréable qui soit…)

DSC_0471.jpgDSC_0476.jpg

Le retour à pied, au sec, dans Sydney by night, nous a permis de prolonger un peu ce moment d’exception…

DSC_0481.jpgDSC_0488.jpg

Evidemment, on a rêvé de Carmen toute la nuit. Merci papa et maman pour ce cadeau de Noel 2012 !
Le lendemain, on était en forme pour aller faire une visite guidée de Sydney, pendant 2h30 (on a lâché notre groupe avant la fin…), à travers les bâtiments coloniaux, les grandes tours, les premiers bâtiments des pionniers, les parcs, et les galeries souterraines de la capitale du New South Wales. On a appris tout plein de trucs sur Sydney, qui est le point d’arrivée des Anglais en Australie, 4 jours seulement avant les Français… L’Australie aurait pu être française… Y’aurait-il encore des aborigènes ? Peut-être pas, mais on aurait eu des croissants au petit dej ! ;)

DSC_0501.jpgDSC_0507.jpg90_DSC_0509.jpg

Après s’être perdus dans les ruelles maintenant bobos de The Rocks (quartier malfamé pendant plusieurs décennies, qui a été au départ un bagne du royaume d’Angleterre), on s’est arrêté pique-niquer avec les pigeons et les goélands le long du port (avec vue sur l’opéra, et un grand soleil, cette fois).

40A878212219AC6817A131229176C173.jpg

On est allé apprécier quelques œuvres au musée d’art contemporain, issues du travail d’artistes aborigènes, australiens, et émigrés. Œuvres très variées, dont certaines ont retenu notre attention, elles sont forcément difficiles à décrire ou à expliquer… Une des œuvres est un assemblage de 100 horloges de gare (avec les clapets qui tombent chaque minute à droite, et chaque heure à gauche. Vous voyez ce que je veux dire ?), dont tous les clapets ont été remplacés par des cartons de couleurs. Le tableau est donc différent à chaque fois qu’une horloge laisse passer une minute… Ce n’est pas clair ? C’est de l’art contemporain, il faut le voir pour le… voir !
Cette journée très culturelle se poursuit par la dégustation d’un rhum australien, le Bundaberg, dans une petite rue de The Rocks (merci Philippe et Alex !), puis d’un pichet de Long Island dans un bar de George Street, et enfin un cocktail ou un verre de mousseux au pied de l’opéra pour le coucher de soleil.

DSC_0548.jpg270_DSC_0553.jpgDSC_0557.jpg40ACE7B72219AC681778BF2AE2A538D9.jpg

Magnifique dernière soirée australienne !
On terminera cette soirée à une heure avancée de la nuit avec notre joueur de guitare de rue préfèré, Valentin, qu’on a rencontré à Melbourne, deux jeunes Iraniennes, et des gens de passage… On finit en beauté !

40AE70892219AC681730AE18B8E304D4.jpg90_40AFB47D2219AC6817892429AE98F312.jpg

Pour nos dernières heures avant l’embarquement pour le pays des Kiwis, on y va mollo. Petit tour dans le jardin botanique, nouvelle vue sur l’opéra et Harbour Bridge, petite visite de la maison du gouverneur de la Nouvelle Galles du Sud, et dernier petit tour dans les rues commerçantes de Sydney (à la recherche d’un bureau de change pas trop cher… Tant pis on fera en Nouvelle-Zélande !)

DSC_0582.jpgDSC_0592.jpgDSC_0594.jpg90_DSC_0595.jpgDSC_0600.jpg

Nous voici à l’aéroport de Sydney, c’est parti pour les Kiwis !

Plein de photos de Sydney ici !

Posté par Quentin. 22:56 Archivé dans Australie Commentaires (1)

De Fish Creek aux Blue Mountains


Voir Y'a quoi de l'autre côté? sur la carte de Quentin..

Samedi matin, bien tôt, il est l’heure de se lever pour prendre un dernier petit dej avec vue sur le Wilson’s Prom. Vers 7h, on fait nos adieux à Peter et Mary, qu’on recroisera peut-être en Europe s’ils pensent à nous faire signe… Il va falloir retrouver le rythme du voyage après ces deux excellentes semaines dans l’église en haut de la colline. On prend le bus de 7h29 en direction de Melbourne. Deux heures et demie de trajet à essayer de dormir un peu, en chassant les rares mouches qui font le voyage avec nous. On arrive à la gare routière de Melbourne, d’où on prend un taxi qui nous emmène jusqu'à Apollo. Apollo, ca ne vous dit rien ? C’est une marque de location de van et camping car, la plus répandue sur les routes australiennes qu’on a parcourues. Eh oui, on fait le trajet jusqu'à Sydney en camping car ! Le prix normal serait exorbitant, mais on est passé par un site de « relocation », et on paie 3 dollars. En fait, on rapporte un camping car à Sydney pour eux, et on a 50 heures pour l’apporter à destination, 50 dollars pour l’essence, et un nombre limité de kilomètres. Au bout d’une heure et demie dans l’agence (ils sont tout à fait inefficaces…), on a refusé toutes les assurances possibles, ainsi que tous les petites options qui auraient augmenté considérablement notre facture, et on part vers l’Est australien !

On sort de Melbourne en évitant les péages, mais avec une moyenne inférieure à 30 km/h… C’est long ! la route se passe bien par la suite, et on traverse sans trop s’arrêter des incendies encore en cours… Les panneaux de la route sont cramés, il y a de la fumée sur la route, des arbres morts partout autour, ambiance macabre !

DSC_0236.jpg

Après Bairnsdale, la vue est belle à Lakes Entrance, et on s’arrête pas trop loin pour dormir dans le camping car.

90_DSC_0240.jpgDSC_0251.jpg

Le menu est simple, on finit le peu de bouffe qu’il nous reste dans les sacs ! On roule on roule, le long de la côte Est, sous la pluie. On ne voit pas grand-chose… On s’arrête manger à Eden, et puis on reprend la route de montagne, ce qui n’est pas si simple en camping car !

DSC_0257.jpgDSC_0260.jpg

Notre halte du soir sera Huskisson, au bord de la mer. Il pleuviote toujours, et on participe de loin à la pendaison de crémaillère brestoise, où il fait beau pendant qu’il fait un temps brestois ici… N’importe quoi !

DSC_0278.jpgDSC_0281.jpg

On se réveille le lundi avec un lever de soleil sur la mer sans trop de nuages, et on va tremper nos pieds à Jervis Bay, qui a la plage la plus blanche du monde, selon le Guinness Book. On vous laisse imaginer. Mais sous la grisaille, ca ne rend pas pareil…

DSC_0290.jpg90_DSC_0296.jpg

On traverse ensuite la Normandie, enfin en tout cas ca y ressemble, c’est tout vert, il y a des vaches dans les collines, et il pleut !

DSC_0299.jpg

A Sydney, on troque notre camping car trop grand pour nous (6 places couchettes) contre une voiture de taille plus raisonnable, une Nissan Tiida.

270_CAC3DC532219AC6817B6DE474609828C.jpg

Melinda est contente d’avoir une petite voiture !

DSC_0310.jpgDSC_0313.jpg

Et direction plein Ouest, Katoomba, dans les Blue Mountains. Les points de vue sont superbes, même s’il fait gris…

CAD317532219AC681770B412F538A9D4.jpgDSC_0318.jpg

On trouve une place dans LE camping des Blue Mountains, et on passe une nuit au frais ! Puis lever tôt pour profiter des quelques rayons de soleil matinaux. C’était beau avec du gris, c’est bluffant avec du soleil !

CAE03A222219AC681778DCF126E96B28.jpgCAE20F5A2219AC6817CB847B1D611C86.jpgDSC_0331.jpg

On descend un petit millier de marches pour se retrouver dans la forêt tropicale, et randonner avant de remonter voir des cascades le long du canyon.

DSC_0338.jpg
La cascade tête de sorcière

DSC_0353.jpgDSC_0357.jpg90_DSC_0372.jpgDSC_0375.jpgDSC_0379.jpg

Très belle rando de 4h, où on ne croise pas grand monde !

On passe une après-midi tranquille à aller voir des point-de-vue sur la vallée, tous aussi sublimes les uns que les autres, et on comprend petit à petit le nom de Blue Mountains… La couleur bleue serait due à l’évaporation d’essences d’eucalyptus présents dans la vallée.

CAFBF1482219AC6817858789B839EA47.jpgDSC_0394.jpgDSC_0409.jpg

On a bien marché, après trois jours dans la voiture, ca ne fait pas de mal ! et on va bien dormir cette nuit, c’est sur !

CB03AFA02219AC681792A643CA505DD4.jpg

Au programme des derniers jours en Australie : Sydney, et l’opéra !

Encore plus de photos du trajet ici, et des Blue Mountains .

Posté par Quentin. 17:13 Archivé dans Australie Commentaires (3)

(Articles 46 - 50 sur 105) « Page .. 5 6 7 8 9 [10] 11 12 13 14 15 .. »